preloader

Banque Mondiale

Avec 189 États membres, des collaborateurs issus de plus de 170 pays et plus de 130 antennes à travers le monde, le Groupe de la Banque mondiale est un partenariat sans équivalent : cinq institutions œuvrant de concert à la recherche de solutions durables pour réduire la pauvreté et favoriser le partage de la prospérité dans les pays en développement.

Dans un cadre de large projet de la région du Sahel, la Banque Mondiale cherche à cartographier l’ensemble des transports collectifs de la capitale Mauritanienne, Nouakchott et de rendre ces données publiques via des plateformes open-source telle que OSM (OpenStreetMap) et Mapillary. Le projet a été mené par la collaboration Trufi Association et Daba’Go avec le soutien de OSM Mauritanie, la région de Nouakchott, l’ambassade de France an Mauritanie et l’Union Nationale du Patronat Mauritanien.

Daba’Go a été choisi pour son expertise des transports collectifs notamment informel dans les pays africains. L’équipe était donc en charge du projet à l’échelle régionale, c’est-à-dire :

  • Comprendre l’écosystème de transport et ses spécificités
  • Recruter et former l’équipe de mapper local
  • Assurer le suivi de la collecte
  • Gérer les partenariats et ressources sur le terrain
  • Valider les données collectées

Auparavant il n’existait aucune carte précise, aucune application, aucun site web. Avec la grande évolution de la ville et changement de 2019-2020, aucun organisme n’avait une idée ne serait-ce que global du fonctionnement des transports collectifs (bus, minibus, taxi, mototaxi, triporter…). Le meilleur moyen était donc d’aller à l’un des carrefour principaux pour se renseigner.

En plus de permettre aux personnes, de pouvoir se renseigner à distance, la collecte des données de transports publics permet de planifier, optimiser les ressources, investir, développer économiquement la région… Nous avons donc décidé de coupler cela avec une collecte des POI (Point Of Interest) afin de valoriser au maximum la ville. Un atout Smart pour la ville afin de faire correspondre l’offre de transport avec la demande et s’assurer d’un impact à cout optimiser. Sans évoquer les avantages sur l’expérience de déplacement, les embouteillages, la pollution, la sécurité, l’attractivité touristique et économique de la ville qui devrait croitre exponentiellement.

Dans un contexte de crise sanitaire, le projet a été réalisée par l’équipe locale d’OSM Mauritanie et géré par des équipes au Maroc, Allemagne, Bolivie, Sénégal et Ghana.

 

Le projet a été réaliser en minimisant les coups et en exploitant la low-tech et les ressources présentes en local afin de passer d’officiellement 12 lignes de bus et 2 lignes de mini-bus sans précision sur les arrêts ni POI à plus de 63 lignes de transports (bus, minibus, taxi…), 454 arrêts, 1987 point d’intérêts cartographiés

Carrefour BMD - Photo: Mouhamed Lemine

Finalement le projet nécessité presque :

  • Kilomètres parcourus : 400
  • Heures parcourues pendant le traçage : 55
  • Itinéraires de bus et de taxis tracés : 59
  • Traces GPS : 61

Des équipes en Bolivie, Allemagne et Colombie ont validé et pré-mapper la carte via des images satellites.

Le tout rassemblé dans une carte interactive : https://umap.openstreetmap.fr/en/map/traces-trufi-local-team-nouakchoot_590316#14/18.0816/-15.9734 

Pour la population locale « ce projet est le début d’un changement radical pour les transports publics à Nouakchott”, a déclaré Vetah Mohammed el Moctar, un Mauritanien qui a dirigé l’équipe de cartographie, composée de six membres sur le terrain à Nouakchott. Le projet de cartographie va “définitivement changer les transports publics à Nouakchott”, a-t-il déclaré. Les données sans précédent sur les transports peuvent aider à prendre des décisions importantes pour rendre les déplacements à Nouakchott plus faciles et plus confortables.

Dans un an, Moctar imagine que les données du projet auront contribué au développement des transports publics à Nouakchott, “si les données auront été exploitées par les décideurs.” Moctar souhaiterait que le travail entamé par Daba’Go à Nouakchott soit étendu à une carte numérique complète de toutes les lignes de transport public de Nouakchott, “y compris les lignes qui relient les périphéries de la ville entre elles, loin du centre-ville.”. Selon lui, son travaille permettra surtout d’influencer “le parcours du flux quotidien de voitures et soulager la pression sur de nombreux points de la ville.”

Pour la Banque Mondiale : “Nous sommes en train de faire un diagnostic sur le secteur des transports urbains”, explique Fatima Arroyo Arroyo, spécialiste principale des transports urbains à la Banque mondiale. “Le travail que nous avons effectué est l’une des pièces qui nous aident à établir ce diagnostic.” Le diagnostic est une analyse des différentes dimensions du transport urbain : le niveau institutionnel, le niveau opérationnel, jusqu’au niveau des usagers des transports publics. Les données de Nouakchott “aideront à comprendre quelles zones des villes sont exclus des services de transport, quelles zones sont bien desservies, quels sont les problèmes de congestion, ou d’autres problèmes, pour relier tous ces éléments entre eux”, a-t-elle déclaré.

Mme Arroyo Arroyo a identifié plusieurs catégories de parties prenantes qui sont des utilisateurs potentiels des données ouvertes et/ou du diagnostic qui sera produit par la Banque mondiale :

  • Les institutions gouvernementales (Ministère Mauritanien de l’équipement et du Transport, Région de Nouakchott…)
  • Le monde universitaire est également une autre partie prenante importante pour l’utilisation de ces données. “Nous avons eu des discussions avec les universités locales pour qu’elles s’en servent. Cela peut être un excellent moyen de motiver de nouvelles recherches ayant un impact.”
  • Les autres : “Traditionnellement, le secteur public est considéré comme les parties prenantes du secteur des transports. Il en est ainsi depuis soixante ans”, a déclaré Mme Arroyo Arroyo. “Mais au cours des dix à quinze dernières années, ce que nous avons vu, c’est que de plus en plus d’acteurs spécialisés dans l’industrie technologique et l’industrie du paiement entrent dans le secteur.” Aussi les opérateurs de transport, des syndicats ou associations de transport, de la communauté OpenStreetMap et des centres d’innovation. Les opérateurs de transport peuvent exploiter les données pour voir facilement où les gens circulent, quelles sont les options de transport actuelles, et identifier les zones de la ville qui ne sont pas suffisamment desservies. “Il pourrait y avoir des possibilités pour eux aussi de desservir les populations, dit-elle, et d’être plus stratégiques dans la façon dont ils développent leur activité.” Grâce à ces nouvelles données cartographiques, les fournisseurs de solutions technologiques ont la possibilité de fournir des services spécialisés sous contrat au secteur des transports, tels que le suivi, la cartographie et les apps pour les utilisateurs de transport qui permettent le paiement et la réservation.

“C’est davantage pour l’avenir”, a-t-elle déclaré. “Mais nous posons en quelque sorte la première pierre d’un édifice, en aidant à construire cette fondation de l’innovation.”

Afin de valoriser ces données, s’assurer de sa pérennité et faire de Nouakchott une ville africaine en avance sur la Smart Mobility, Daba’Go s’est engagé à lancer à ses frais sa solution de calcul d’itinéraire dans la ville pour une période restreinte.

Pour plus de détails, n’hésitez pas à aller voir les 3 articles de notre partenaire, Trufi Association, sur le projet :

Profitez, vous aussi de cette solution en nous contactant: [email protected]

Daba’Go a apporté ses compétences techniques et interculturelles. Recrutement à distance et gestion d’équipe Mauritanienne parfaite pour cartographier le réseau de transport public de la capitale. Les connaissances de Daba’Go en cartographie, son expérience en développement d’applications et sa familiarité avec la culture locale ont contribué à la réussite du projet.

Daba’Go a travaillé avec Trufi Association e.V. légalement enregistrée en Allemagne en tant que chef de projet local pour notre projet de numérisation des voies de transport public à Nouakchott.

En tant que chef de projet local, Daba’Go a effectué les tâches suivantes :

–          Négociation entre l’équipe locale de cartographie basée à Nouakchott (français) et Trufi Association e.V. (anglais) / A fait le lien entre nous et l’équipe locale de cartographie.

–          Négociation des prix / salaires

–          Recrutement et formation de l’équipe locale de cartographie

–          Discussion avec notre financeur la Banque Mondiale qui a sponsorisé ce projet.

–          Participation à des réunions régulières

–          Traduction des certificats de travail que nous avons préparés pour l’équipe locale de cartographie.

En raison de la pandémie de Corona, ce projet a été entièrement réalisé à distance. Seule l’équipe locale a eu besoin de se rencontrer dans la vie réelle.

Nous avons été très satisfaits du travail effectué par Daba’Go et nous envisageons de travailler avec eux à l’avenir lorsque nous aurons besoin de connaissances en Afrique qui a également de l’expérience dans la gestion du développement commercial et la gestion de projet.

Daba’Go a été très professionnel. Nous avons travaillé ensemble, avec Trufi, à la numérisation du système de transport public de Noaukchott-Mauritanie et Daba’Go a beaucoup aidé à coordonner l’équipe locale de cartographie.

Leur éthique de travail est irréprochable et il est très facile de travailler avec eux.

Merci beaucoup, Daba’Go ! Vous avez rendu mon travail possible depuis la Colombie, en coordonnant l’équipe locale.